LE SPÉCIALISTE DU VOYAGE INDIVIDUEL PERSONNALISÉ

Accueil >> Blog >> Le culte du génie du foyer, une belle tradition vietnamienne

Le culte du génie du foyer, une belle tradition vietnamienne


Le 8 Août ,2018


 

Dans la famille, à côté des ancêtres, on entretient aussi le culte de Thổ công. Ce Génie du Sol, une forme de Dame de la Terre est celui qui veille sur l’ensemble des choses concernant la famille, son bonheur et sa vie quotidienne. Où que l’on vive, il y a toujours un Thổ công (Chaque terrain a son génie et chaque rivière a le sien).

Le Génie du Sol est une image triple. D’après la légende, il y avait un ménage où mari et femme ne s’entendaient pas très bien. La femme, obligée de partir, s’est remariée avec un homme aisé. Un jour, dans un mendiant qui demande l’aumône, la femme reconnait son ancien mari. Prise de compassion, elle le garde plus longtemps qu’il ne faut jusqu’au retour de son mari. Pour éviter tout malentendu, elle envoie le mendiant se coucher dans la meule de foin. Le mari cherche de la cendre pour fumer ses champs, et n’en trouvant plus, brule le tas de foin. La femme, voyant son ancien mari carbonisé dans les flammes, saute dans le brasier désespérée. Le nouveau mari, sans rien y comprendre, y saute à son tour, par amour pour sa femme. Le Ciel, touché par leur mutuelle fidélité, les a faits tous les trois Génies de la Cuisine et du Foyer (Táo quân, Ông Táo qui sont les trois pierres du foyer) parmi lesquels le nouveau mari est Thổ công, génie du sol et protecteur de la cuisine, l’ancien mari est Thổ Địa, protecteur de la maison, et la femme, Thổ kỳ, qui préside aux échanges, achats, marché.
 
 
Chaque année, au 23e jour du 12e mois lunaire, on rend un culte pour reconduire ces génies chez le fameux Empereur de Jade qui devra écouter leur rapport sur tout ce qui s’est passé dans leur foyer, tout au long de l’année .
 
 
 
Les familles vietnamiennes  fêtent les génies du Foyer appelé Táo Quân,elles préparent toujours les trois carpes vivantes pour les génies .Les carpes rouges sont de nos jours les plus choisies car la couleur rouge représente la chance ainsi que le bonheur. Les offrandes comprennent normalement trois carpes mises dans un bol, trois costumes en papier y compris vêtements, chapeaux et bottes, des fruits, des fleurs et des papiers votifs. Certains gens préparent encore du riz bien cuit, des plats délicieux, le Banh Chung – gâteau de riz gluant traditionnel. 
En raison des différences culturelles, les offrandes adressées aux Tao Quân dans les différentes régions ne sont pas similaires. Au Nord, les gens offrent des carpes vivantes, au Centre, ils préparent des chevaux en papier, et au Sud, seulement des tenues en papier.
 
 
Après la cérémonie tenue généralement avant midi, les vêtements et les papiers votifs sont brûlés et les carpes sont relâchées dans un étang ou une rivière. Cette coutume a deux significations. D'abord, la carpe nage bien et elle pourra passer Vu Môn (la Porte des Cieux) pour se transformer en dragon. Ainsi, les Tao Quân pourront monter au ciel sur une carpe, puis un dragon. D'autre part, cette coutume se réfère à la tradition bouddhiste de lâcher des animaux, ce qui est considérée comme une action généreuse qui apporte le bonheur.