LE SPÉCIALISTE DU VOYAGE INDIVIDUEL PERSONNALISÉ

Accueil >> Blog >> La pagode des Parfums et le monde bouddhiste, source de poésie

La pagode des Parfums et le monde bouddhiste, source de poésie


Le 9 mars 2020


Située à 60 km au sud-ouest de Hanoi, la pagode des parfums est un haut lieu de la région, l’un des paysages les plus pittoresques de la plaine du Nord du Vietnam.
 
Selon la légende, Quan Yin – déesse de la Miséricorde – vint au sud et choisit cet endroit pour mener une vie religieuse. Avant de devenir la déesse de Miséricorde, le Bouddha Duc –ascendant du bonze supérieur –allant à la grotte Huong Tich avec un bâton à la main, puis construit un pagodon couvert de chaume appelé  Thiên Tru et y pratique le bouddhisme jusqu’au moment où il parvint à la plénitude de l’illumination religieuse.
Depuis lors, dans ce lieu, plusieurs pagodes ont été construites: la pagode de la Délivrance où se trouve un puit à l’eau limpide et où coule le ruisseau aux neuf sources ou ruisseau de la Délivrance, la grotte Tuyet Quynh et le pagodon Phat Tich où est encore conservée l’empreinte du pied de Bouddha sur un bloc de pierre.
 
 
Pour pénétrer dans l’enceinte du site Huong Son ( monts Huong Tich ), typique d’une région de montagnes calcaires, on navigue en barque sur la rivière de Yen, s’allonge du nord-ouest au sud-est sur 30km. La nature crée un cadre spirituel, poétique et mystérieux donnant l’impression de passer du monde réel à un monde de rêve. La première étape est la pagode des Parfums. C’est un ensemble de pagodes et de temples. La pagode de Trinh, au pied d’une montagne à 5 pics, est dédiée au génie de la montagne. La grotte de la Dame, surmontée d’un panneau portant les quatre caractères monts et eaux enchanteurs se trouve devant une pagode appelée Trong. Plusieurs écrivains et poètes, amoureux de ce paysage de rêve, ont composé à sa gloire des oeuvres de valeur.
 
 
La pagode des Silhouettes (Hinh Bong), située au sommet d’un mont, offre un magnifique panorama de toute la région de Huong Son avec ses collines en forme de dragon, de phénix, de tortue, de licorne etc..et couvertes d’abricotiers. Pour les yeux d’un poète, c’est un paysage à la fois réel et irréel. La pagode Cua Vong dont l’entrée évoque la guele d’un dragon porte encore les traces du seigneur Trinh Sam ( règne : 1767-1782). Cinq idéogrammes de son poème sont gravés dans la pierre: Nam Thien De Nhat Dong, c’est à dire la première grotte sous le ciel du Vietnam.
Aujourd’hui, les pèlerins accourent nombreux à la fête annuelle qui commence au milieu du 2e mois lunaire et se poursuit jusqu’à la dernière semaine du 3e mois lunaire. Ils prient devant les différentes évocations pour obtenir soit une bonne récolte, soit de bonnes affaires, soit un enfant ...La légende dit que la princesse déifiée Kouan Yin s’y retira pour racheter les fautes de son père.

Articles concernés à lire

Chez l'habitant au vietnam

Le 16 janvier 2020